Biographie

Cette biographie provient de l’ouvrage « Ba Gua Zhang » de Maître Wong Tun Ken (reproduite avec son aimable autorisation).

Remarques préliminaires : Tai Ji Quan est une autre transcription pour taichi chuan. De même, Xing Yi Quan pour hsing i chuan. Ba Gua se dit plutôt Pa Kua.


wong-tun_ken

Maître WONG Tun Ken est né en 1945 à Shanghaï. A l’âge de 8 ans, il commence l’apprentissage du Wu Shu. Deux ans plus tard, il entre dans une école de Wu Shu à Shanghaï. Plus tard, il obtiendra son diplôme d’entraîneur de Gong Fu Wu Shu (Tai Ji Chuan, Ba Gua Zhang, Chang Chuan, Nam Quan) délivré par l’institut de Wu Shu de Shanghaï (officiel). A l’école, il suit un entraînement selon la méthode traditionnelle orthodoxe d’enseignement avec les Maîtres Wang Feng Zhang et Feng Xiang Rui. Avec eux, il apprendra le Cha Quan, le Tang Lang, le Nan Quan, les techniques traditionnelles de combat et les armes courtes et longues.

Quelques années plus tard, il devient membre de l’équipe de démonstration de l’école et aide son professeur, alors âgé de 65 ans, à assurer les cours.

En 1962, à l’âge de 17 ans, c’est le tournant dans sa pratique du Wu Shu car il lui est difficile d’entrer à l’université ou de trouver un travail, la Chine connaissant une crise économique et sociale. Durant 5 ans, il consacre tout son temps à la pratique et à la recherche du Wu Shu.

Poussé par une soif intarissable de progresser, il rencontre d’autres professeurs qui lui présenteront leurs Maîtres dont Maître Cai Long Yun et Maître Hu Than Ping qui lui enseigne son enchaînement Wu Song (boxe du prisonnier). Maître Hu Than Ping gagna 5 fois la médaille d’or à partir de 1953 avec cet enchaînement.

En 1964, à l’âge de 19 ans, il débute les styles internes :

  • Jiang RongQiao

    Me Jiang Rong Qiao

    le Ba Gua Zhang avec Maître Jiang Rong Qiao  qui fut professeur à l’Académie Centrale des Arts Martiaux Chinois de la région Nanjing (école officielle, reconnue par le gouvernement central).

 

 

  • le Tai Ji Quan
  • le Xing Yi Quan et le Ba Gua Zhang du dragon
    Chu Gui Ting at plumpub.com

    Me Chu Gui Ting

    avec Maître Chu Gui Ting, célèbre en combat, enseignant à la résidence présidentielle, ses propres maîtres comptant notamment les Maîtres Yang Chengfu et Sun Lutang !

En 1967, l’école ferme ses portes pendant environ un an et demi à cause de la révolution culturelle, l’enseignement du Wu Shu traditionnel étant interdit. De ce fait, jusqu’à l’approche de 1970, Maître Wong a continué de s’entraîner seul dans des endroits isolés.

De 1970 à 1975, pendant la révolution culturelle, Maître Wong alternera l’entraînement dans les parcs avec ses activités professionnelles  et échangera ses connaissances avec les pratiquants de Wu Shu rencontrés.

En 1975, il quitte la Chine et vient s’installer en France. Il travaille à la confection et à la restauration de meubles en laque, ainsi qu’à la peinture chinoise traditionnelle.

Pendant une bonne année (1984-1985) à Shangaï, il apprendra avec Maître Ting Ting Yuo (entraîneur de l’équipe de Shangaï) le Tai Ji Quan (style Chen), puis il continue à étudier le Xing Yi Ba Gua Zhang, le Yin Yang Ba Gua Zhang,  le Tai Ji Quan (style Wu), le Jing Gong Chan Si Tai Ji Quan (avec Maître Lu Ji Tang) ainsi que les apports du Qi Gong (travail de l’énergie) sur le Wu Shu et du Wu Shu sur la santé.

En 1986, une bande de copains et pratiquants font la connaissance de Maître Wong au parc du Luxembourg à Paris. Après un fameux « kung fu, connais pas… », Maître Wong, devant la persévérance et l’entêtement du groupe, décide enfin de leur enseigner son art.

Il a écrit les livres suivants (d’autres ne vont pas tarder à paraître sur le taichi chuan style Chen et Yang) :

Ba Gua ZhangLe tigre noir de shaolin

Il a aussi rédigé un certain nombre d’articles (6 dans Génération Tao, téléchargeables), un dossier lui a été consacré dans le numéro 1 du magazine Energies :Energies n° 1